* . * COULEURS & HARMONIE * . *

* . * COULEURS  &  HARMONIE * . *

HUIT : L’équilibre final.

    Nombre pair, féminin & passif, premier nombre cubique (2 x 2 x 2= 8), huit représente la Terre, non pas dans sa surface mais dans son volume.

 

¤  Les Pythagoriciens, qui l'ont appelé la Grande Tetrachtys, en ont fait le symbole de l'amour & de l'amitié, de la prudence et de la réflexion.

 

¤  A Babylone, en Egypte et en Arabie, il était le nombre de la reduplication consacré au soleil : 2 x 2 x 2 : d'où le disque solaire orné d'une croix à 8 bras.

 

¤  Les Egyptiens le regardaient aussi comme le nombre de l'ordre cosmique : les disciples de Thot, le Seigneur du nombre huit, croyaient qu'il avait créé 4 couples, l'Ogdoade, qui à sont tour, créa l'œuf du monde d'où sortit Rê qui organisa l'univers (un dieu primordial en créant huit autres qui établirent l'unité du cosmos). Thot est, en effet, le patron des scribes, le dieu de l'intellect qui apporta l'écriture, le temps & le calendrier aux Egyptiens, donc l'ordre & l'organisation.

 

¤  Cette fonction cosmo-équilibrante, l'Orient la représente par les 8 rayons de la roue de la Loi bouddhique, les 8 règles de conduite du Chou-King, les 8 ministres de l'Empire chinois, les 8 pétales de Lotus, les 8 sentiers de Tao, les 8 trigrammes fondamentaux, les 8 piliers de Ming-Tang, les 8 formes de Shiva (parfois figurées par 8 lingams disposés autour d'un lingam central), les 8 bras de Vishnou, les 8 gardiens de l'espace, les 8 planètes autour du soleil, les 8 catégories de prêtres de Zoroastre.

Elle fut adoptée par le christianisme avec les 8 anges porteurs du trône céleste, les 8 catégories de bienheureux… Dans les systèmes initiatiques : les 8 grades du rite templier.

 

  En Chine, la division octuple, bas de l'arrangement du monde, apparaît dans plusieurs systèmes : outre les 8 piliers du ciel en rapport avec 8 points cardinaux, les 8 montagnes cosmiques, les 8 portes livrant passage aux 8 nuages de pluie et aux vents et les 8 trigrammes, il y a 8 symboles du lettré (perle, phonolithe, pièce de monnaie, rhombe, livres, corne de rhinocéros, feuille d'artémisial, tableaux), ceux de l'immortalité (éventail, épée, calebasse, castagnettes, corbeilles de fleurs, canne de bambou, flûte, lotus), ceux de confucianisme (mollusque marin, ombrelle, baldaquin, lotus, vase, poison, nœud infini, roue de la loi) et les symptômes de la médecine (externe, Piao  - interne, Li  -  froid, Han  -  chaud,   -  vacuité, Hu  -  pléthore, Che  -  Yin, négatif  -  Yang, positif)

 

¤  Les 8 divisions du zodiaque ou les 8 demi-saisons peuvent se transposer sur le plan terrestre, identiques aux 8 « lieux » de Manilius (répartition des planètes en signes actifs & passifs), les 8 divisions du ciel de la tradition grecque.

 

¤  En outre, le nombre 8 (ba) régit la vie de l'homme : à 8 mois il a ses dents de lait ; à 8 ans, il les perd, à 2 x 8 ans, il est pubère et à 8 x 8 ans, il est impuissant.

 

Pour les Japonais qui ont adopté le système chinois, le huit signifie la multiplicité.

A Hiroshima, se trouve un bâtiment octogonal érigé en 1932 renfermant les statues des 8 sages du monde (le Bouddha, Confucius, Socrate, Jésus, le prince Shôtoku, Kôbô Daishi et deux prêtres japonais) pour symboliser les formes innombrables de la sagesse qui régit l'effort spirituel & la recherche.

 

¤  La mythologie possède 8 nuages, un miroir sacré octuple ; une salle de 8 brasses dans laquelle le couple primordial enfanta la terre et ce qui la peuple ; un serpent 8 fois fourchu muni de 8 queues et 8 têtes qui devait dévorer 8 filles des Kami terrestres, abattu grâce à 8 jarres de saké 8 fois versé dans 8 cuves placées sur 8 plateformes derrière 8 portes.

 

Huit est associé à l'idée de résurrection, de renaissance, d'où la forme octogonale des fonts baptismaux : Quatre du corps, Trois de l'âme et Un du Divin. Il réunit ainsi les conditions nécessaires à la naissance d'une nouvelle vie pour qui purifie dans ses eaux son être entier. Selon l'opinion, de Clément d'Alexandrie, le Christ place sous le signe de huit celui qu'il fait renaître.

 

C'est aussi le nombre :

 

*  du repos (après le 7e jour de la création), de l'accord parfait, de la balance des kabbalistes, du monde intermédiaires entre la circonférences du ciel et la quadrature de la terre, le point d'arrêt de la manifestation.

 

*  De la création et de la justice équilibrante. Certains y voient la réunion de la sphère céleste et de la sphère terrestre.

 

Si la division en 4 symbolise le monde terrestre et par extension le travail intérieur de chaque homme, la division en 8, qui envisage en outre les 4 points intermédiaires, symbolise un monde intermédiaire entre le Ciel et la Terre, figurant la totalité ou la plénitude de la manifestation cosmique.

 

Cette totalité, c'est l'équilibre final, résultat de l'évolution, c'est-à-dire l'état d'affranchissement de la répercussion fatale des actes (Samsara) ; raison de son importance dans le bouddhisme & les traditions orientales.

 

¤  En Grèce le huit était dédié à Dionysos, au 8e mois de l'année.



15/08/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Santé & Bien-être pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres