* . * COULEURS & HARMONIE * . *

* . * COULEURS  &  HARMONIE * . *

Les enfants Indigo.

   La génération de demain va-t-elle engendrer de profondes mutations ?

 

Votre enfant a la « tête dans les étoiles », vous pose des questions sur ses origines, se trouve en décalage avec les valeurs matérialistes du monde qui l’entoure ? Serait-il un « enfant indigo » comme il en naît de plus en plus aujourd’hui ?

 

Peu et mal connu en France jusque très récemment, le phénomène des « enfants indigo » commence à se répandre. Pas de manière officielle, ni dans les grands médias !

 

Cependant un nombre sans cesse croissant de personnes sont sensiblisées à la question. Dans l’expression « enfants indigo » il ne faut pas entendre le mot « enfant » au sens de l’âge de l’état civil, « enfant indigo » est un terme générique, incluant des enfants, des adolescents, des jeunes adultes et des adultes d’un âge plus avancé.

 

Les « enfants indigo » sont de plus en plus nombreux, ils ont existé de tout temps, mais ils étaient trop peu nombreux pour être identifiés comme tels.

 

Tous ont été des novateurs faisant avancer l’humanité : le terme « indigo » semble lui-même déjà) dépassé tant les choses évoluent vite. Que nous les appelions « les nouveaux enfants », « enfants indigo », l’important est de bien comprendre qui ils sont.

Ils sont bien sur très différents les uns des autres mais ils ont, cependant, un certain nombre de points communs, plus ou moins visibles, plus ou moins cachés, selon comment ils ont grandi.

 

Une conscience accrue.

 

Au moment de leur naissance ils gardent plus ou moins le contact avec les univers d’où ils viennent, ils ne perdent pas, ou peu, la mémoire de « La Source » ni de leur « mission » pour cette incarnation. En même temps garder la mémoire de la « Source » peut engendrer une grande souffrance car ils se sentent très loin d’elle et ils aspirent, de tout leur être à la retrouver.

 

Certains vont se déconnecter de « La Source » et devenir « endormis ». Se reconnecter sera pour eux, s’ils le peuvent, un travail long et souvent difficile.

 

Très tôt, ils ont « une manière d’être au monde » très particulière. Leur regard est très pénétrant, empreint d’une grande sagesse. Ils lisent en nous comme dans un libre ouvert et très tôt ils manifestent leur intérêt, leur approbation, ou au contraire leur refus, voire leur rejet, de telle ou telle personne.

 

La qualité énergétique de leur tonus musculaire les fait, très tôt, avoir un maintien remarquable, un port de tête très droit, reflet d’un intellect brillant. Ils sont très « présents » à leur environnement, cela peut être frustrant pour certaines mamans qui, au lieu d’avoir un « poupon », ont un véritable « petit sage ».

 

Comme ils gardent leurs connexions avec les plans subtils, leurs chakras supérieurs sont ouverts, en prise directe sur une véritable colonne d’énergie. Par contre les 3 Chakras inférieurs, les chakras de base, sont beaucoup plus faibles et ils ont besoin de l’aide de leurs parents pour les développer, pour « s’incarner » pleinement. Tous ne pourront pas le faire correctement et seront « la tête dans les étoiles » au grand dam de leurs parents & de leurs enseignants.

 

Avec l’acquisition du langage, ils se démarquent encore plus des autres enfants.  Ils parlent très bien très tôt, ne passent en général, pas par le « langage bébé » et manifestent des centres d’intérêt inhabituels pour des enfants de cet âge. S’ils sentent qu’ils peuvent le faire, ils parlent de Dieu, d’autres univers, d’autres champs de connaissances & de conscience. Ils ont souvent des capacités de guérisseur, pour eux toutes naturelles.

La télépathie n’ayant, en général, pas de secret pour eux ils lisent dans nos pensées et ils ne comprennent pas la distorsion entre nos pensées, nos paroles et nos actions. Cela crée chez eux un sentiment d’insécurité pouvant aller jusqu’à une profonde angoisse. Qu’est-ce qui est vrai ? Que faut-il croire : ce qu’ils ressentent ou ce qu’ils entendent ou voient ? Si cette distorsion, cette incohérence, est trop forte, ils peuvent se couper volontairement de leur ressenti pour survivre, pour ne « devenir fou ». Mais ce faisant, ils se coupent de « la Source » ce qui est le grand drame d’un nombre d’adolescents ou de jeunes actuellement.

 

Ils deviennent suicidaires, se « fabriquent » une « maladie orpheline » et refusent toute dimension spirituelle, synonyme alors de risque de folie.

Par ailleurs ils supportent très mal les contraintes, les règles figées, les ordres non justifiés.

 

Ils ont besoin que nous leur donnions un cadre pour se développer mais ce cadre soit être souple, avoir une logique, un sens et surtout être respectueux de qui ils sont.

 

Ils sont venus pour nous aider à « changer le monde », pas pour s’y adapter coût que coûte.

 

Une autre grande caractéristique de ces enfants concerne leurs « méthodes d’apprentissage ». Ils ne passent pas par toutes les étapes classiques d’apprentissage. Nombre d’entre eux « apprennent », par exemple, à lire seuls. Ils ont besoin que nous leur donnions les codes et, à partir de là, ils mettent en forme, chacun à sa manière, les connaissances dont ils ont gardé la mémoire. Ils vont se montrer très doués dans certains domaines à condition de ne pas les enfermer dans les méthodes classiques d’apprentissage, (ils s’y ennuient et perdent vite tout intérêt). Ne les confondons pas avec des enfants dits  précoces. Ils ont les mêmes compétences intellectuelles mais pas la même capacité (ou bien elle a été étouffée très tôt) à se connecter avec un certain nombre d’informations présentes dans l’univers.

 

   Repenser l’éducation à zéro.

 

Dans son ensemble notre système scolaire est totalement inadapté pour permettre à ces enfants de développer au mieux leurs compétences.

 

Mais attention, changer les méthodes n’est pas suffisant. Tout est à repenser, non pour améliorer, rénover les schémas du passé, mais pour créer du nouveau, de l’inédit en accord avec qui ils sont.

 

Aussi,  dans ce domaine comme dans beaucoup d’autres, tout est à créer, à co-créer. C’est ensemble que nous pouvons œuvrer pour une nouvelle humanité. Tous ces « nouveaux enfants » sont là pour nous aider, aussi aidons-les à nous aider. Si nous savons être un guide, les accompagner et non les diriger, ils seront de merveilleux « compagnon de voyage »… 



22/03/2008
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Santé & Bien-être pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres