* . * COULEURS & HARMONIE * . *

* . * COULEURS  &  HARMONIE * . *

Le Vert

   Si, par suite de l'âge ou d'une maladie, la teneur des yeux en sang & en eau est diminuée, la personne doit aller dans une verte prairie et s'abîmer dans sa contemplation jusqu'à ce que ses yeux soient humides comme si elle pleurait. Le vert des prés ôte l'aspect terne des yeux et leur rend toute leur clarté.   

 

                                                           Hildegarde de Bingen.

 

Le vert est la couleur de la nature. Il exerce un effet équilibrant & tranquillisant. Hildegarde de Bingen connaissait déjà la force curative qui habite cette couleur. La force du vert, la viridité, était à la base de la médecine de cette célèbre thérapeute du Moyen Age. Elle pensait que la force curative de Dieu résidait dans le vert. En fait, le vert a une action antiseptique & dépurative qui calme les processus inflammatoires et les états fiévreux. Ce que dit Hildegarde de Bingen du renforcement du pourpre rétinien au moyen de la couleur verte est conforme aux connaissances thérapeutiques actuelles. Le vert de la chlorophylle est à l'origine de l'oxygène, gaz vital de la nature.

 

Sur le plan psychique également, le vert exerce une action équilibrante. Dans les périodes d'humeur instable, marquées par la nervosité, l'impatience & l'insatisfaction, il instaure un équilibre interne et renforce le sentiment de sa propre valeur.

 

D'éminents experts en couleurs sont d'accord pour affirmer l'action bienfaisante, harmonisante du vert. Goethe, le fondateur d'une doctrine globale des couleurs, le classe comme tranquillisant, Lüscher comme expression de l'affirmation de soi-même, de l'endurance, de l'assurance & de l'estime de soi.

 

Le vert symbolise l'espoir, la satisfaction et la guérison. Dans les vieilles chansons populaires, les mythes et les contes, déjà, le vert est associé à la renaissance, au nouveau départ, à l'indestructibilité de la vie  et à sa protection.

 

Dans presque toutes les cultures, le vert appartient à l'expérience selon laquelle la vie « se poursuit toujours d'une manière ou d'une autre ». Chaque verdure printanière signifiait pour nos ancêtres qu'ils avaient défié le mortel hiver, avec son cortège de gels & de famines, et que la nature se renouvelait. Dans les couches profondes du subconscient s'est consolidée l'association entre le vert & la croissance, le développement, la fécondité, la protection et la vie. Le mythe de la végétation est l'expression d'une croyance en la mort et en la résurrection : selon les anciens mythes, les divinités vertes de la végétation meurent pour l'hiver et se retirent dans les enfers, dont elles ressuscitent au printemps.

 

Le vert est aussi la couleur d'une autorité autre que l'autorité humaine : celui qui lui rend hommage, qui prend des engagements envers elle, s'abandonne aux forces de la nature, dont il reconnaît les lois comme les seules obligatoires  - comme Robin des Bois, qui avait fait du vert sa couleur, sûrement pas uniquement pour des raisons pratiques de camouflage, mais aussi pour signaler que les lois arbitraires d'une autorité tyrannique n'avaient pour lui aucune valeur.

 

La destruction rampante, qui est devenue le thème dominant de notre époque, a conduit à une revalorisation de la couleur verte, devenue la couleur des gens écologiquement responsables. Du fait de la peur croissante d'une destruction définitive de la nature & de l'anéantissement de l'humanité qui en résulterait, le rattachement du vert à la vie est devenu un lieu commun dans la conscience d'aujourd'hui.

 

Se sentir en harmonie avec le vert peut exprimer diverses choses : d'une part, il peut être l'indication d'une forte tendance à accorder protection & sollicitude ; de l'autre, il peut aussi renvoyer à un fort attachement à la nature  - ou à la nostalgie de celle-ci  - et révéler des forces curatives & créatives au fond de soi. Le vert exprime nettement que le centre de gravité se situe dans l'affectivité, que l'on désire admettre et vivre plus fortement ses sentiments.

 

Les nuances de vert sont diversement valorisées : un vert moyen caractérise des aspects positifs, harmonieux de l'épanouissement personnel. Le vert sapin, une nuance un peu plus foncé, peut exprimer un sentiments stable de sa propre valeur, mais peut aussi, en devenant plus foncé encore, prendre une signification menaçante et avertir d'un danger. Le vert jaunâtre a une signification plutôt négative, rappelant le poison, le pus, et sens figuré, la passion effrénée et la concupiscence.



29/04/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Santé & Bien-être pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres