* . * COULEURS & HARMONIE * . *

* . * COULEURS  &  HARMONIE * . *

Un langage symbolique.

   Nous le constatons chaque jour : le langage est très imparfait. Les mots, même les plus justes, ne peuvent décrire complètement et avec exactitude une chose, une situation, à plus forte raison une émotion ou un sentiment.

 

Lorsque nous conversons, nous entrons quasi automatiquement dans un « processus de déperdition », bien observé par les psychosociologues : ce que je dis, ce que je crois avoir dit, ce que j'ai vraiment dit, ce que je crois avoir entendu, ce qu'il a entendu, ce qu'il croit avoir compris, ce qu'il a vraiment compris, ce qu'il me répond, etc.

 

A tel point que, en fonction de ces filtrages successifs, le « récepteur » ne retiendrait consciemment que 10 % des idées exprimées par l' « émetteur ». Il n'est donc pas étonnant que les publicitaires, très conscients du phénomène, affirment volontiers qu' « une image vaut mille mots »… et réduisent les textes au minimum sur leurs affiches !

 

En dehors de la parole & de l'écriture alphabétique, il existe bien sûr d'autres façons de communiquer qui, à partir de signes divers, « transmettent du sens ».

C'est le cas du symbole, terme ici générique qui  -  au moyen d'une forme, d'un graphisme, d'une couleur, d'un son, d'un attribut, d'une qualité, d'un objet, d'un concept…- exprime un ou des signifiants, pour devenir un ou des signifiés, dans l'esprit de celui ou de ceux qui y sont exposés.

 

Si les anciens Egyptiens en avaient l'habitude avec leurs idéogrammes, il est clair que nous autres Occidentaux ne sommes pas des experts en la matière, avec notre alphabet gréco-latin, qui n'a pas grande évocation symbolique, du moins en première lecture.

S'il n'y a pas de quoi de s'émouvoir devant notre lettre « A », nous pouvons par contre être sensibles au spectacle de la lune & des étoiles dans le ciel.

Nous remarquons alors que la première s'inscrit dans un cercle et que les secondes suggèrent des lignes & des points de jonction qui forment, entre autres, carrés, triangles ou croix.

Par association d'idées nos ancêtres qui, avant nous ont levé les yeux au firmament, ont rapproché ces formes de l'être humain & de ses spécificités, pour « fabriquer » du sens.

 

Ainsi a pu naître le symbole. Pourquoi dans différentes cultures, le cercle évoque-t-il l'amour & l'harmonie, le carré la maison & la famille, le triangle le travail & l'ambition, l'étoile le divin & la spiritualité, la croix les quatre éléments, air, eau, terre, feu ?

 

Jung pense que de telles formes géométriques - auxquelles se joignent des animaux mythiques, cheval ou dragon - constituent des « images primordiales », qu'il nomme « archétypes » et qui, selon lui, peuplent notre inconscient collectif depuis des milliers d'années…

 

On voit bien ici, au plan émotionnel, l'intérêt du langage symbolique, près du verbe.

 

Il permet, en silence,  de limiter la pression, si forte, du réel !



18/02/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Santé & Bien-être pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres